C’est le mois de mai, on fait donc un peu ce qu’il nous plaît et les vacances des uns ou des autres  ont quelques peu retardé la mise en ligne de cette épisode quasiment estival.

Germain nous y raconte sont amour pour Action Bronson, le cuistot-rappeur dont la valeur n’attend pas le nombre des albums. Alexis nous raconte qu’il aime bien le vieil album de Camille, le Fil, et se demande un peu ce qu’elle devient (bon si il avait un peu fait des recherches il aurait peut-être sa réponse, le flemmard).

Thomas enchaine avec une jolie chronique sur ce qu’il appelle pour l’occasion de Syndrôme « Vol 714 » en référence à l’album Tintin éponyme, et réfléchit aux raisons qui peuvent pousser les artistes à aller trop loin. Jérôme nous gratifie d’un blindtest sur les reprises plus connues que les originales.

On se plonge enfin dans la moiteur du bush australien avec Charlie’s Country, un film qui nous raconte l’histoire d’un aborigène dans l’australie moderne.

Le générique d’intro c’est Wild Man de Josie Kreuzer et celui de la fin c’est aussi Wild Man, mais de Kate Bush cette fois.

Les liens qui vont bien :

(Et il y en a d’autres qui viendront surement, mais mes compères supprimeront cette phrase quand ils auront rajouté leurs choses)